sábado, 7 de abril de 2012

MEMBRO:António Andrade Lopes Tavares


António Andrade Lopes Tavares
.
António Andrade Lopes Tavares, natural de Sao Tomé e Principe, CABO VERDE - AFRICA


Frequentou o Seminário Menor e Maior entre (S. Tomé e Príncipe, Cabo Verde e em Portugal)
Licenciatura em Ciências da Educação pela Faculdade de Psicologia e de Ciências da Educação da Universidade do Porto – Portugal; com conclusão na Bélgica – Université de Mons Hainaut: - Estágio e Agregação
 Pós-Graduação em : - Sociologie de l'inadaptation Sociale et Culturelle; - Didactique de l'inadaptation Sociale et Culturelle; - Méthodologie du handicap physique et mental
= METRISE - Diploma da Língua Francesa - Université Notre Dame de la Paix

Está preparando sua tese de douttourado e escrevendo seu primeiro livro em frances.
EMAIL:andradetavares@hotmail.com.

Poesias:

Délit de Grande Gueule

Pour un délit de Grande Gueule commis
La vérité est tombée
La salle a fait silence...
Le visage me regardant avec impatience
Pour se déguiser en boxer devant moi...
.
Pour un délit de Grande Gueule commis
Le "monde" s'est retourné contre moi
D'autres ont voulu me dégommer...
En silence... Ils ont crée un couloir de la mort...
Et ainsi m'ont détruit la vie...
.
Pour un délit de Grande Gueule commis
Ils ont accroché mes idées
Mes initiatives... Mon projet
Mon âme... Ma famille
Mon rêve... En silence Sont tombées
.
Pour un délit de Grande Gueule commis
Toute ma volonté vers mon peuple mon pays
Sont tombées
Sont tombées 
Et oui... Sont vraiment tombées...
.
Pour un délit de Grande Gueule commis
J'ai perdu mon identité
Comme un ballon usé... Je me suis vu dégonflé...
Et exilé jusqu'à aujourd'hui... Et dans mon propre pays...
.

Pour un délit de Grande Gueule commis
Mon ETAT S'EST VENDU...
Et moi JE ME SUIS PERDU...
Tout ça... Pour un délit de Grande Gueule commis
.


C’était  impossible… Ainsi ça ne va pas…
J’ai voulu le dialogue et la reconciliation
Pour sentir la paix dans mon corps, mon esprtit et mon cœur
Mais dans ton regard je voyais de la haine qui me faisait peur …
De la révolte d’avoir vu la fin de l’exploitation, de la violence et de la terreur…
Tu as préféré la discrimination dans tous les sens, le mépris  et le racisme…
C’était  impossible…  Ainsi ça ne va pas…

J’ai voulu aller de l’identité à l’existence
Pour donner du sens à mon… à ton existence …
Pour « vivre ensemble avec toi dans la tolérance…
Mais ton esprit nationaliste a bouclé ce chemin immense…
Vers la convivialité et  fraternité … dans l’humanisme
C’était  impossible…  Ainsi ça ne va pas…
Malgré la victime que j’étais… J’ai voulu  m’excuser  et  ouvrir mes bras
T u m’a tourné le dos et je t’ai regardé partir…
Je ferme mon regard… je sens mon  cœur  se battre…
Je me vois sans aucun  espoir dans l’avenir…
Je t’offre mon silence…
Psssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssss.

.


EN SILENCE J’AI CONNU TON PAYS
Je te connais … Je connais ton peuple…
Au  travers de  l’histoire de ton pays… surtout de ton passé…
Je connais ta culture…
Au travers de la musique, la dance et la gastronomie… sa langue…
Je suis là dans ton pays… J’adore votre tradition…
Je suis toujours présent dans vos activités…
Personne ne me parle…
Mais je me sens heureux…
Car j’ai choisi librement ce pays pour y vivre…
Former ma famille…
Partager mon savoir…
Mais j’ai un pays, une culture … et une langue…
Je les ai toujours avec moi…
Partageons ensemble notre culture…
Apprenons ensemble…
Aller … Jouons ensemble…
Ainsi nous vivrons en paix …
Et dans la fraternité….

3 comentários:

  1. COMMENT T’APPELER
    Un jour tu as voulu m’appeler me dire NOIR
    Tu as une étrange et incompréhensible peur…
    Tu as essayé de dire timidement de couleur…
    Pour finir …
    Tu m’as demandé si tu pouvais m’appeler Nègre …
    Qu’est-ce que tu trouves ?
    Avec quel esprit ?
    Et pourquoi cette excitation ???
    Je suis un être humain… Un homme…
    Toi aussi…
    Si non oubli toi et devient un être humain…

    ResponderExcluir
  2. L’ARME DE LA VERITE ET DE LA JUSTICE

    Mon arme de la vérité et de la justice elle aussi peut te touer
    Si j’ai frappé à ta porte …
    C’était parce que je t’ai vu comme mon frère… Comme ma sœur
    Toi … Tu m’as répoussé…
    Je me suis senti abandonné…
    J’ai voulu le dialogue …
    Toi… Tu as refusé…
    Je t’ai envoyé une lettre et tu l’as déchirée
    Cinq ans passés…
    Je n’ai rien vu…
    Dix ans J’ai attendu …
    Alors en silence j’ai cherché une ARME…
    Toi… Tu m’a coupé la nourriture ….
    Tu m’a coupé la survie…
    Tu as utilisé les imbéciles pour me faire TAIRE…
    Tu as utilisé ta méthode
    les intrigues … La calomnie et la diffamation…
    Tu t’es menti à toi… et à ton entourage…
    Et moi…
    Toujours en silence, je cherchais une ARME…
    Tu as profité ainsi pour me montrer ton réseau
    De solidarité dans le malheur…
    Et moi je t’ai montré
    MON ARME DE LA VERITE ET DE LA JUSTICE…

    ResponderExcluir
  3. DANS LE PASSE

    Dans le passé …Toi en tant que responsable
    On t’a donné la permission…
    Tu as pris la décision…
    Tu as commandé l’exécution …
    En toute conviction…

    Dans le passé… Toi comme décideur
    Tu as soutenu le malfaiteur…
    Tu as aidé le prévaricateur…
    Toi-même comme violateur…
    Couvert du rôle de protecteur…

    Dans le passé… Dans Ton esprit de civisme…
    Tu as inventé le colonialisme…
    Tu as mis en place l’extrémisme…
    Tu as imposé le fascisme…
    Sous prétexte de l’expansion du christianisme…

    Aujourd’hui… Le cynisme…
    La guerre, le génocide, l’insécurité et le terrorisme
    La discrimination, exploitation, indifférence et racisme
    Me donne ces héritages des ISME…

    Alors je te montre mon dernier combat D’ANTISME…
    En criant à chaque instant VIVE L’HUMANISME.





    OUVRIR DE NOUVELLES PORTES

    Pour ouvrir de nouvelles portes
    J’ai essayé de nombreuses clés
    J’ai pris conscience de mes sources
    Et j’ai voulu découvrir en moi-même
    La texture de ma composition…
    L’intensité et la potence d’affirmation…
    Tout le détail de ma construction…

    Pour ouvrir de nouvelles portes
    J’ai essayé de nombreuses clés
    J’ai pris conscience de mes sources
    Et j’ai voulu découvrir en moi-même
    La capacité de m’offrir…
    Pour un monde nouveau, bâtir…
    Où tout le monde puisse sentir…
    L’existence d’un espace pour agir…

    Pour ouvrir de nouvelles portes
    J’ai essayé de nombreuses clés
    A mon Bon Dieu j’ai aussi demandé pardon
    J’ai demandé courage de pardonner…
    Et pour ça un effort pour oublier…
    Le mal qu’on m’a fait pour me tuer…
    Pour vivre dans la paix d’esprit et pouvoir aimer…




    LE DEMAIN


    Demain sera le jour où le soleil de l’espoir
    M’amènera sur le chemin de mutation
    Devant moi… Une nouvelle présentation
    Pour la prise de conscience et conviction
    Je deviendrais devant vous au montoir
    La… On aura compris la valeur de la Liberté
    Je lui ferais en toute moralité…
    Pour la garantie de mon peuple en dignité
    Pour une prise de conscience collective
    Pour l’intérêt et la défense nationale …
    Pour l’amour de la Patrie… son Hymne… et son Drapeau
    Pour la solidarité nationale, régionale et internationale…
    Et ensemble… On se prend par la main…
    Et librement … Nous tracerons le chemin
    Vers la Paix, la Sécurité et le développement
    Nous garantirons ainsi notre destin…
    Pour le bien et le bonheur de tous







    LE RISQUE COURU


    Je connaissais le risque entrainé
    Lorsqu’ en toi j’ai déposé ma confiance
    Sûr de toutes mes confidences
    Je me suis rendu compte d’être roulé …

    De ta digne fonction magistrale
    Mes parcours vous ont captivés
    En vous jurant l’honneur et la fidélité
    De votre part une trahison … fatale

    Comme un pompier vous avez éteint mon rêve
    De conduire mon peuple vers la paix et la sécurité
    Assurant la garantie de la justice pour leur stabilité
    Imposant la règle… exigeant la conduite pour leur dignité

    Vous m’avez éprouvé une forme de traitement
    Qui produit de la haine…
    Qui crie de la peine …
    Qui fomente la méfiance…
    Par l’abus de confiance…
    Qui sème confusion…
    Fomentant division…
    Qui pousse à la brigue
    Par le biais de l’intrigue…
    Aujourd’hui… l’oreille imprégnée…
    Vous cherchez à vous résigner ?



    ASSIS A PENSER…

    J’ai vu ton silence…. innocent
    Dans un moment… Clément…
    Toujours éloigné du désir… ardent …
    Et ton peuple privé de tout… souffrant

    Par des élections dites… Libres et transparentes
    Tu cries fort vers l’extérieur… pays émergent
    Par des hommes jugés… élus démocratiquement
    Tu achète la voix par la conscience… intelligemment

    Promesses pour le peuple… ne manquent
    Bons discours… grands mots… se tiennent
    Les matériaux… les nourritures… de l’argent
    Après les élections… le peuple…Indigent

    ResponderExcluir